Une coopération décentralisée dynamique

De nouveaux partenaires français au développement apparaissent au Mozambique

- Le conseil général de la Seine Saint Denis, première collectivité territoriale française agissant au Mozambique, a signé en 1999 un accord de jumelage avec la municipalité de Matola - banlieue industrielle de Maputo - au terme duquel il apporte un appui technique et financier dans les secteurs de la santé, de l’éducation et de la gestion urbaine. Ce dernier projet, "l’adressage", a su se rendre indispensable dans la gestion au quotidien de la ville.

L’adressage est l’opération permettant de localiser sur le terrain une parcelle ou une habitation, c’est-à-dire de définir son adresse au moyen d’un plan et de panneaux indiquant la numérotation ou la dénomination des rues et des constructions.

L’opération consiste en premier lieu à donner un numéro à toutes les rues de la ville (en attendant de les dénommer) à partir d’un support cartographique, sur la base d’un repérage métrique. Ce numéro (et le nom quand il existe) est indiqué à l’angle des rues sur des panneaux fixés aux murs ou sur des poteaux.

On donne par ailleurs un numéro à chaque entrée de parcelle, de concession ou d’immeuble.

Au-delà d’une simple opération de signalétique facilitant le repérage (inexistant au Mozambique avant la mise en place du projet), l’adressage est conçu comme un projet d’amélioration de la gestion urbaine.

- Une initiative locale, soutenue par les services de l’Ambassade, a permis la mise en place d’une ébauche de coopération culturelle entre Mayotte et le Mozambique à l’occasion de la première édition, consacrée à Mayotte, du festival culturel du Baluarte ("rempart" au sens de la diversité culturelle) qui s’est tenu en 2003 à Ilha de Moçambique (site classé au patrimoine mondial de l’Humanité).

La deuxième édition de ce festival s’est tenue en juin 2004.

Fin 2004, 22 jeunes de Mamoudzou (Mayotte) ont effectué un séjour culturel à Nampula dans le cadre d’un nouveau partenariat entre ces deux villes. Les jeunes Mahorais ont pu ainsi découvrir d’autres modes de vie et d’autres pratiques culturelles. En 2005, des jeunes de Nampula devraient à leur tour visiter Mayotte, accueillis par leurs "cousins" mahorais.

Mayotte est desservie par un vol en provenance de Pemba depuis décembre 2002. La France est ainsi à 1 heure de vol du Mozambique !

Service de coopération et d’action culturelle

(retour au sommaire)

Dernière modification : 20/01/2005

Haut de page