Transports

1. Les transports aériens

1-1. Les liaisons entre les principales villes du pays sont assurées par la compagnie nationale LAM (Linhas Aerias de Moçambique) qui relie Maputo aux principales villes du pays (Beira, Quelimane, Lichinga, Nampula, Pemba).

La LAM offre des prestations de bonne qualité, tant au niveau de la ponctualité que du service.

1-2. La LAM, via Pemba, relie Maputo à Mayotte et à Dar-es-Salaam

La liaison avec Johannesburg est assurée conjointement par la LAM et la South African Airways (plusieurs vols quotidiens).

1-3 .Enfin, la TAP relie directement Maputo à Lisbonne trois fois par semaine.

Il est à noter que les taxes d’aéroport sont à payer directement par le passager lors de l’enregistrement. On peut les payer indifféremment en meticais, en dollars ou en rands sud africains.

Il existe trois tarifs :

- pour les vols intérieurs : 5 USD

- pour les vols régionaux (Johannesburg) : 10 USD

- pour les vols internationaux : 20 USD

2. Les transports routiers

De nombreux autocars (les « machimbombos ») relient les villes du pays. Ils sont lents, souvent vétustes et tombent fréquemment en panne.

On pourra leur préférer les « chapas », sorte de minibus, beaucoup plus rapides bien que toujours surchargés mais qui sont à l’origine de nombreux accidents de la route.

3. Les transports urbains

Les taxis, relativement nombreux à Maputo, sont le plus souvent en mauvais état. Le tarif unique pour une course en ville est de100 000 meticais ( près de 2,5 €).

Il existe de nombreux « chapas » en ville qui assurent des lignes régulières mais que rien ne différencie. Le prix de la course est de l’ordre de 0,50 € .

Il est possible de circuler au Mozambique avec une petite voiture mais il est préférable de disposer d’un véhicule robuste, de préférence type 4X4, en raison de l’état de certaines routes ou pistes et des risques d’inondation liés aux orages durant la période d’été.


Dernière modification : 19/02/2013

Haut de page