Projets PISCCA approuvés en 2016

Lors du premier appel à projets PISCCA (Projets Innovants des Sociétés Civiles et Coalitions d’Acteurs) au Mozambique, clôturé le 15 novembre 2015, le poste a reçu 77 candidatures : 48 provenant de Maputo (ville et province), 16 de la province de Zambézie et 13 d’autres provinces (non éligibles).

7 projets ont été sélectionnés pour l’année 2016 :

Projet 1 : Apprendre aux centres Ponto de Encontro et Solidariedade.

Association : Progetto Mozambico Onlus et les sœurs dominicaines du Rosaire.
Localisation : Ville de Quelimane, province de Zambézie
Secteur : formation professionnelle
Ce projet de formation professionnelle des publics vulnérables (jeunes et femmes) de Quelimane est porté par deux associations : l’ONG italienne PMO qui gère le centre Ponto de Encontro, et les sœurs dominicaines du Rosario pour le centre de solidarité de Chirangano, quartier défavorisé de Quelimane. Il vise à appuyer les activités de formation de ces deux centres. A Ponto de Encontro, seront réalisés des cours d’informatique, d’hôtellerie et tourisme, et de gestion de micro-entreprises ; A Chirangano, il s’agit d’améliorer les équipements afin de poursuivre les cours d’informatique, de couture, ainsi que de dispenser des cours de gestion de micro-entreprises et des séminaires thématiques.
JPEG JPEG

Projet 2 : Renforcement des Organisations de la Société Civile et promotion de leur participation active dans la défense des droits des communautés de Mudada, Mudissa et Maxaquene A.

Association : Kuwuka JDA
Localisation : Matutuine et Maxaquene A, province de Maputo
Secteur : gouvernance, droit au logement, renforcement de la société civile
Projet : Ce projet vise à créer des synergies à travers la radio communautaire de Maxaquene entre les communautés rurales de Matutuine affectées par une situation de relogement suite à l’implantation d’une usine d’extraction de calcaire, et le quartier urbain de Maxaquene A, qui subit une forte pression foncière. Les activités des deux plateformes de la société civile seront consolidées, notamment à travers de formation sur les questions de droit au logement, afin qu’elles puissent participer activement dans la défense de leurs droits auprès des autorités locales.
JPEG JPEG

Projet 3 : promotion de la citoyenneté à Boane

Association AGECAP
Localisation : Boane, province de Maputo
Secteur : gouvernance et renforcement de la société civile
Ce projet vise à améliorer la gouvernance dans le district de Boane, en renforçant les capacités des Conseils Consultatifs Locaux en vue d’une gestion transparente du Fonds de Développement Local (FDD) par les communautés locales du district (paysans, femmes et jeunes). Seront formés sur ces thèmes 150 membres du Conseil Consultatif du District et des Conseils Consultatifs des 5 Localités. D’autre part, la société civile locale sera renforcée dans son rôle de suivi des politiques publiques locales : 135 leaders de 27 associations de paysans recevront des formations pour faciliter l’accès au FDD et sur un outil d’évaluation par la communauté des politiques locales.
JPEG

Projet 4 : Lutte contre la violence contre les femmes et les jeunes filles dans les espaces publics de la ville de Maputo

Associations WLSA et MovFemme
Localisation : quartier Luis Cabral, Ville de Maputo
Secteur : droit des femmes
Ce projet vise à mettre en évidence les raisons de violence contre les femmes dans l’espace public, en particulier dans le quartier sensible de Luis Cabral, et de la dénoncer. Les activités proposées sont orientées vers quatre publics différents :
- des accords de coopération seront signés avec les autorités municipales et services publics (police) afin d’améliorer leurs capacités de prévention de la violence ;
- les femmes et jeunes filles du quartier seront formées sur les droits des femmes et informées sur les services disponibles pour les victimes de violence ;
- des débats seront organisés dans le quartier, ainsi que des groupes de discussion masculins, pour promouvoir des changements de comportement ;
- les journalistes suivront une formation sur les questions de violence dans les espaces publics.
MovFemme étant un mouvement de jeunes activistes féministes créé en 2009 mais qui n’étant pas encore institutionnalisé, il s’agit aussi d’appuyer la consolidation de l’association à travers sa légalisation.
JPEG

Projet 5 : Autonomisation des jeunes et des communautés locales de Katembe Associations Douleurs Sans Frontières et ACODI

Localisation : Catembe, Ville de Maputo
Secteur : formation professionnelle, renforcement de la société civile
Le centre communautaire d’Incassane, à Catembe, accueille depuis 2006 des enfants et des adolescents du district et leur propose des activités périscolaires et un soutien psycho-social pour les plus vulnérables, en partenariat avec l’ONG française Douleur Sans Frontière (DSF). Le projet vise à réhabiliter le matériel de couture et de menuiserie du centre afin de proposer des formations dans ces deux domaines. Les jeunes formés deviendront par la suite responsables de l’animation de ces ateliers. Par ailleurs, le centre se constituera en association et ses membres suivront une formation en gestion de projets communautaires.

Projet 6 : comportements sains dans la communauté 7 de Abril

Association Cecohas
Localisation : quartier 7 de Abril, ville de Quelimane, province de Zambézie
Secteur : assainissement, renforcement de la société civile
Dans la continuité du projet FSD 2015 d’appui à la communauté 7 de Abril, quartier vulnérable de Quelimane, dans le secteur de l’assainissement, l’objectif de ce projet est d’améliorer les conditions d’hygiène, l’accès à l’eau et l’assainissement du quartier et renforcer la participation active des groupes vulnérables dans la communauté pour un développement local et durable. Pour ce faire, l’association pour le développement communautaire du quartier 7 de Abril sera renforcée à travers des formations sur la gouvernance démocratique et la gestion et sur l’assainissement et la prévention des risques. Ainsi, elle pourra approfondir son travail de ramassage des déchets, de construction de latrines et de sensibilisation sur l’hygiène, l’eau et l’assainissement.
JPEG

Projet 7 : Renforcement de la participation active de l’association Amis d’Icidua dans le développement local

Association Cecohas
Localisation : quartier d’Icidua, ville de Quelimane, province de Zambézie
Secteur : gouvernance et citoyenneté, renforcement de la société civile
Le 15 mars 2015, la Maison de quartier d’Icidua, construite dans le cadre d’un projet FSD avec le Conseil municipal de Quelimane, a été inaugurée, au cœur d’un des quartiers les plus pauvres de Quelimane. Pensée comme un lieu de vivre-ensemble, de culture et de citoyenneté active, l’objectif du projet est l’appropriation de cet espace par les habitants du quartier et en particulier :
- la promotion de la citoyenneté dans le quartier d’Icidua (Quelimane) à travers la mise en œuvre d’actions de plaidoyer, de dialogue avec les autorités locales et de suivi des politiques publiques dans le cadre d’un développement durable ;
- le renforcement des capacités de gestion administrative et financière de l’association des Amis d’Icidua à travers la formation de ses membres et le développement d’activités de sensibilisation dans la communauté ;
- l’équipement de la Maison de Quartier en matériel informatique et multimédia pour la réalisation d’activités publiques.

JPEG JPEG

Dernière modification : 20/10/2016

Haut de page