Ouverture de la Mission de défense à Maputo [pt]

reunião no Estado-Maior da MGM para a organização de um seminário sobre o direito marítimo.
entrega de manuais de Francês no Instituto Superior dos Estudos de Defesa (ISEDEF)
Décoration de l'Attaché de defensele par le Général Eric Vidaud
Ouverture de la Mission de défense : equipe de l'ambassade et deux officiers mozambicains

Les ministères des armées et des affaires étrangères français ont décidé d’ouvrir une mission de défense (MDD) à Maputo, qui sera inaugurée en septembre 2018. L’attaché de défense (AD), le capitaine de vaisseau Arnaut Lacote, de la marine nationale, qui était déjà attaché de défense non résident, a été transféré de Pretoria pour prendre sa résidence à Maputo. Il est assisté du major Victor Gamelas (AAD), de l’armée de terre. Un an de travaux ont été nécessaires pour réaménager les locaux de l’ambassade et doter la MDD d’outils adaptés, répondant à des normes de protection strictes.

À l’occasion de l’inauguration de la mission de défense de Maputo, le Général Eric Vidaud, a remis les insignes d’officier de l’ordre national du mérite au Commandant Arnaut Lacote en reconnaissance des services qu’il a rendus au cours de sa carrière.

Le rôle d’un AD est de représenter le ministère des armées, dans ses différentes composantes, auprès de leurs homologues dans les pays où il est accrédité. Il est également conseiller de l’ambassadeur pour les questions de défense et assure un suivi de la situation de l‘environnement « défense » de ces pays, pour y anticiper et gérer les crises potentielles. Il y facilite les activités du ministère des armées (escales des navires de la marine nationale, survols des aéronefs d’Etat, visites officielles, conférences, etc…). En liaison avec les autres services de l’ambassade, il s’occupe de la coopération bilatérale avec les armées locales.

La décision d’ouverture de la MDD de Maputo – ou de réouverture car une mission militaire existait à Maputo jusqu’en 1995 – résulte d’un regain d’intérêt de la France pour le Mozambique, avec qui elle partage une frontière maritime dans le Canal éponyme, et globalement pour toute cette partie de l’Océan Indien. Outre les départements de la Réunion et de Mayotte, la France y possède également les Terres Australes et Antarctiques françaises (TAAF), y compris les îles éparses, ce qui lui confère des responsabilités particulières en matière de contrôle de la Zone économique exclusive.

L’objectif principal de l’AD à Maputo sera le développement de la coopération bilatérale de défense avec le Mozambique, et notamment pour ce qui concerne la sécurité maritime, pour laquelle la France dispose d’atouts indéniables dans la zone. La France dispose en effet d’une organisation performante pour l’Action de l’Etat en mer, de forces armées dans la zone sud de l’océan indien (FAZSOI), 1600 militaires basés à la Réunion, avec cinq navires de la marine et deux avions de transport de l’armée de l’air ainsi qu’un régiment de parachutistes, multipliant les possibilités d’interactions avec les forces et administrations locales (escales, détachements d’instruction opérationnelle, exercices). A titre d’exemple, une nouvelle escale du patrouilleur le Malin aura lieu à Maputo fin septembre, avec de nombreuses activités de coopération prévues lors de l’embarquement de marins mozambicains. Un séminaire sur le droit de la mer est également prévu début novembre.

D’autres activités sont conduites pour développer la coopération, notamment dans le domaine de l’enseignement du français en milieu militaire, souvent avec l’appui du CCFM, ou sur des questions stratégiques d’organisation (défense du territoire, formation et entraînement). Le soutien à la préparation aux opérations de maintien de la paix est également un objectif de coopération à terme, à l’instar du détachement qui va avoir lieu en Eswatini en septembre-octobre, et de celui qui a été organisé par l’AD au profit de l’armée zambienne en mars 2018.

Dernière modification : 08/11/2018

Haut de page