Message de l’Ambassadeur à l’occasion du 14 juillet 2020 [pt]

Bonjour à tous,
Cette année, la France, le Mozambique et le monde se trouvent confrontés à une crise sanitaire de grande ampleur. Nos quotidiens, nos vies s’en trouvent bouleversés.

En cette journée de fête nationale, mes premières pensées vont aux personnels de santé, engagés pour lutter contre cette pandémie et secourir les malades. Au Mozambique et en Eswatini, comme en France, ils font preuve d’un courage et d’un dévouement exemplaire. Elles vont également à tous ceux qui, par leur travail quotidien et leur engagement, nous permettent de poursuivre vaille que vaille nos activités. Je pense également aux familles endeuillées qui ont perdu un être cher et à qui j’adresse mes sincères condoléances.

Dans cette crise que nous vivons, la réponse indispensable, c’est la solidarité.

Cette solidarité de la France, elle s’exprime singulièrement vis-à-vis du continent africain et notamment du Mozambique avec lequel nous lient des liens historiques d’amitiés forts ainsi que notre voisinage dans l’océan indien.

Par nos initiatives bilatérales, ou les celles que nous portons dans le cadre multilatéral, conjointement avec nos partenaires de l’Union Européenne, du G20 ou du club de Paris, notre pays répond présent : présent pour construire, aux côtés du gouvernement mozambicain, un modèle de développement plus juste, plus inclusif, équitable et durable. Cette solidarité c’est également celle prise avec nos partenaires du GAVI pour faciliter l’accès aux médicaments ou, à notre initiative, pour faire en sorte que le futur vaccin contre la Covid19 soit, demain, accessible à tous.

Aujourd’hui, plus que jamais, la France confirme sa confiance dans l’avenir du Mozambique : la construction du nouvel hôpital de Beira que nous finançons, l’amélioration de la qualité de la qualité de l’enseignement scolaire avec le projet FASE, le développement des énergies renouvelables avec le projet PROLER, la conservation de la biodiversité et le développement communautaire dans l’Aire de Conservation de Chimanimani, la sécurité maritime, la structuration de la société civile avec le soutien à de nombreuses ONG et l’organisation du Mois de la Femme… sont autant de démonstration concrètes et visibles de notre présence, du travail que nous menons avec les Femmes et les Hommes qui font la richesse de ce beau pays, et qui contribue, au jour-le-jour, à changer la vie des gens, en mieux. Tel est notre engagement, réaffirmé par le Ministre Jean-Yves Le Drian, à l’occasion de sa visite à Maputo, en février dernier.

Cette confiance c’est aussi bien sûr celle du secteur privé, des entreprises françaises qui investissent au Mozambique et que nous soutenons : dans tous les secteurs, transport, logistique, distribution, énergies, agriculture, sylviculture, secteur financier… elles créent des milliers d’emplois et participent au développement du pays. Leur présence est une richesse ; leur dynamisme est un atout, pour nos deux pays.

Ces liens qui nous unissent ce sont également ceux de la culture. Le Centre Culturel Franco Mozambicain et l’Alliance Française de M’Babane sont au premier plan de ces brassages indispensables, celui des idées, des créations et des talents. Je salue leur action et le renouveau dont ils ont fait preuve en cette période difficile. Je n’oublie pas non plus le Lycée Gustave Eiffel, dont la réputation d’excellence et de qualité d’enseignement est reconnue par tous.

Mesdames, Messieurs,
Nous célébrons aujourd’hui les promesses de la Révolution française : mon message est donc un message d’espoir et de confiance, dans la liberté, dans l’égalité et dans la fraternité.

A tous, je souhaite un très beau 14 juillet !
Vive la République du Mozambique
Vive la République Française
Vive l’amitié Franco-Mozambicaine

JPEG

Dernière modification : 14/07/2020

Haut de page