La francophonie au Swaziland

Comme chaque année, un des temps forts de cette semaine de festivité a été le festival de la Francophonie pour les écoles. Face au succès des années passées, nous avons décidé d’y consacrer deux journées : le 16 mars pour les écoles primaires, alors que le 23 mars était dédié aux lycées du Royaume.

L’Alliance Française de Mbabane a invité toutes les écoles du primaire et du secondaire dans lesquelles le français est enseigné, plus de 50 institutions. Au total, 313 élèves ont participé à cette cinquième édition du festival des écoles.
JPEG

Au cours des deux journées, le festival a mis en avant différentes activités centrées sur la langue française et la diversité culturelle. Nous avons reçu plus de 400 dessins dans le cadre de La Grande Lessive, événement artistique et culturel international, qui a permis à chacun de réaliser une œuvre artistique (dessins, peintures…). L’autre activité proposée était “Dis-moi dix mots” qui offre chaque année aux écoles la possibilité de réaliser collectivement une production artistique, reposant sur un travail linguistique à partir de dix mots français choisi par l’Organisation internationale de la Francophonie. Par le choix des dix mots : bagou, volubile, accent, griot, jactance, placoter, ohé, susurrer, truculent, voix, cette année le concours a mis à l’honneur l’oralité et les multiples rôles joués par la parole dans la société.

Toujours dans ce thème de l’oralité, pour la première fois, l’Alliance française de Mbabane a soumis aux lycéens swazis une thématique de débat : Les langues étrangères doivent-elles être enseignées au cours du système éducatif swazi ? Les arguments ont été variés des deux côtés et le débat passionné.

Le point d’orgue de ce festival de la Francophonie a eu lieu le samedi 24 Mars dans nos locaux. Deux scènes, dont une toute nouvelle scène permanente, et une scène temporaire alternative, ont permis à une quinzaine de chanteurs ou danseurs de s’exprimer. Les performances étaient très variées, allant de la musique traditionnelle, à la musique francophone, en passant par du jazz ou de la country.

De jeunes artistes se sont également pressés sur les planches pour participer à la compétition de rap, car le gagnant avait l’opportunité de se produire lors du très attendu MTN Bushfire festival. Les familles n’étaient pas en reste puisque une zone pour enfants avec ateliers dessin, maquillage, jeux de société étaient à disposition avec du personnel dédié. Les plus grands ont pu profiter de l’espace volley-ball et du skate park, pendant que les adultes déambulaient à travers des stands d’artisanat et de gastronomie. N’oublions pas que le Swaziland est un pays riche du point de vue artisanal, nous avons donc mis à l’honneur cette diversité de produits.

Le festival de la Francophonie est notre événement majeur car il touche aux activités de base de notre institution : promouvoir la diversité linguistique et culturelle. Son succès est un signe que les objectifs de l’Alliance française sont atteints.

Dernière modification : 09/05/2018

Haut de page