L’AFD au Mozambique

JPEG

1. Concilier préservation de la biodiversité et développement socioéconomique

Le Mozambique accueille une grande diversité d’écosystèmes ainsi qu’une faune et une flore sauvages extrêmement riches. Cependant, la surexploitation et l’exploitation illégale des ressources naturelles menacent cette exceptionnelle biodiversité dont plus de 80 % de la population mozambicaine dépend pour subvenir à ses besoins. Dans l’un des pays les plus pauvres de la planète, le défi est donc le suivant : concilier préservation de la biodiversité et développement socioéconomique des communautés locales.

Depuis quinze ans, l’AFD soutient le développement de plusieurs aires protégées, telles que le Parc National du Limpopo, la Réserve Nationale de Gilé et le Parc National des Quirimbas. Depuis 2017, l’AFD finance un projet d’envergure nationale visant à lutter contre le braconnage des éléphants, véritable fléau pour le Mozambique, et soutient le fonds fiduciaire BIOFUND dont l’objectif est de financer durablement les aires protégées du pays. Enfin, l’AFD appuie le Mozambique dans le cadre de la mise en place d’un mécanisme de compensation des dommages causés à la biodiversité par les projets de développement économique.

2. Améliorer l’accès aux infrastructures de base

L’AFD accompagne le Mozambique dans la mise à niveau de ses infrastructures et l’amélioration de leur accès. Depuis 1987, environ 65 millions d’euros ont été octroyés de manière continue au fonds public mozambicain en charge des investissements dans le secteur de l’eau (FIPAG) pour assurer l’augmentation des capacités de production, l’extension du réseau et du nombre de connexions, ainsi que la limitation des pertes en eau.

Par ailleurs, l’accès très limité à l’électricité au Mozambique, avec seulement une personne sur cinq connectée au réseau, retient toute l’attention de l’AFD qui soutient ce secteur en accompagnant l’entreprise publique Electricidade de Moçambique (EDM). Les financements de l’AFD interviennent sur l’ensemble de la chaine de valeur, depuis la construction de la centrale thermique de Ressano-Garcia, la sécurisation du transport électrique au sud du Mozambique avec la ligne haute tension Motraco, jusqu’à l’augmentation du taux d’accès au réseau avec le programme d’électrification périurbaine.

Enfin, l’AFD se concentre particulièrement sur la transition bas carbone : cela se concrétise d’une part par le financement de deux projets de génération, la réhabilitation des centrales hydroélectriques de Mavuzi et Chicamba et la construction d’une centrale solaire de 40MW à Metoro, et d’autre part par le renforcement des capacités institutionnelles d’EDM à développer des projets soutenables d’énergie renouvelable.

3. Créer des opportunités pour tous et réduire les inégalités sociales

L’AFD s’engage pour faciliter l’accès à l’éducation et renforcer la formation professionnelle. Elle finance la construction d’une école primaire et secondaire d’excellence, l’Académie Aga Khan, qui propose un programme d’aide financière aux élèves de milieux défavorisés. L’AFD accompagne également l’entreprise d’électricité publique EDM dans la modernisation de son dispositif de formation professionnelle.

L’AFD contribue au développement économique du Mozambique et au renforcement de la chaine de valeur de filières stratégiques. En proposant une solution de garantie, elle incite les banques à développer une offre pérenne de crédit destinée aux petites et moyennes entreprises (PME). En parallèle, l’AFD soutient le renforcement de la gouvernance du secteur de la noix de cajou et de ses capacités de production et de commercialisation.

Dans le secteur de la santé, AFD finance la construction d’un hôpital général à Beira ainsi qu’un programme de formation en anesthésie-réanimation, avec l’appui de l’Université Victor Segalen de Bordeaux II et le Centre hospitalier universitaire de la Réunion visant à l’amélioration de la qualité des soins.

Enfin, l’AFD soutient la société civile mozambicaine en finançant plusieurs projets mis en œuvre conjointement par des ONG françaises et des ONG mozambicaines partenaires, dans des secteurs variés : l’éducation, l’insertion professionnelle, l’accès à l’eau et l’assainissement, la prise en charge de la douleur, et la gestion durable des ressources naturelles.

Pour plus d’informations l’AFD au Mozambique, visitez https://www.afd.fr/en/page-region-pays/mozambique

JPEG JPEG

Dernière modification : 03/10/2018

Haut de page