GOUVERNANCE ADMINISTRATIVE ET FINANCIERE AU MOZAMBIQUE : SEMINAIRE DE TRAVAIL ENTRE LA COUR DES COMPTES FRANÇAISE ET LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DU MOZAMBIQUE, MAPUTO DU 2 AU 6 DECEMBRE 2013

La coopération française accompagne le développement institutionnel du Tribunal Administratif du Mozambique, juridiction à la fois administrative et financière.

La coopération française accompagne le développement institutionnel du Tribunal Administratif du Mozambique, juridiction à la fois administrative et financière.

Dans ce cadre, elle a notamment contribué à rapprocher le Tribunal Administratif de la Cour des Comptes Française avec, d’une part une visite en France en juin dernier, et d’autre part l’organisation cette semaine d’un séminaire d’échanges de bonnes pratiques auquel ont pris part deux Conseillers, François de la Gueronnière et Mathieu Gatineau.

Ce séminaire, qui a été ouvert par le Président du Tribunal Administratif et l’Ambassadeur de France, M. Serge Segura, s’est articulé autour de deux phases de travail :

-  Une phase de 2 jours qui a permis aux deux magistrats de la Cour des Comptes d’apprécier l’environnement institutionnel du Tribunal Administratif et ses enjeux, mais également d’avoir des éléments de contexte sur la situation des finances publiques du pays.

-  Une phase de formation sur 3 jours qui s’est adressée à la fois aux techniciens-auditeurs du Tribunal Administratif et également à l’équipe dirigeante (Président, Juges-Conseillers, Directeurs Nationaux, Conseillers) sur les questions plus « stratégiques ».

Les principaux thèmes d’étude retenus se sont articulé notamment autour du rôle de la Cour dans le modèle de gouvernance financière, de l’audit de performance « à la française », de la nouvelle comptabilité de l’Etat (le passage de la comptabilité de caisse à la comptabilité patrimoniale - expérience de la Loi Organique LOLF), et du partage des bonnes pratiques de la Cour : les pratiques de la communication interne et externe de la Cour, en tant que levier de son influence et outil de sa mission de transparence.

L’objectif de séminaire d’étude était double, comprendre l’organisation française et définir les actions à mettre en œuvre pour améliorer le modèle mozambicain.

Dernière modification : 06/05/2014

Haut de page