Aide humanitaire au Mozambique [pt]

Communiqué de presse

Le porte-hélicoptère amphibie Tonnerre
Aide humanitaire au Mozambique (Cyclone Idai)
Aide humanitaire au Mozambique (Cyclone Idai)
Aide humanitaire au Mozambique (Cyclone Idai)
Aide humanitaire au Mozambique (Cyclone Idai)
  • En réponse au cyclone Idai, la France, à travers le Centre de crise et de soutien (CDCS) du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, de la plateforme régionale d’intervention de la Croix-Rouge française dans l’Océan Indien, basée à La Réunion (PIROI), mais aussi de nombreuses ONG ou de fondations d’entreprises, a mobilisé une aide humanitaire multiforme :
  • La PIROI a envoyé, sur co-financement du CDCS, 60 tonnes de matériel humanitaire (3.000 kits de reconstruction de l’habitat, 6.000 bâches, des tentes, des générateurs, du matériel d’éclairage et d’outillage).
  • Dans ce cadre, un avion de transport C-160 Transall de l’armée de l’air française a très rapidement été mis à disposition de la PIROI pour effectuer un premier vol de fret humanitaire d’urgence de 2,4 tonnes entre la Réunion et Beira le 22 mars. Le reste du matériel est envoyé par bateau.
  • Le CDCS envoie par ailleurs, dans le cadre du mécanisme européen de protection civile, 65 tonnes de matériel supplémentaire par avion gros-porteur : des tentes et abris, des kits médicaux de premier soin, des groupes électrogènes, des pompes et divers matériels d’urgence. Ce second envoi arrivera à Beira vendredi 29 mars.
  • L’avion transportera également des unités de potabilisation de la Fondation Veolia et d’Aquassistance (association de solidarité internationale des personnels du Groupe Suez), du matériel électrique d’Electriciens Sans Frontières, des tentes et bâches d’Architectes sans frontières, de SOS Attitude et de Plan international, des kits médicaux de l’association Tulipe et de Médecins du Monde, des kits abris et hygiène de Solidarités International, du matériel orthopédique d’Humanité et Inclusion et un kit pour organiser la distribution de l’aide de la Croix-Rouge française.
  • Le porte-hélicoptère amphibie Tonnerre, un des fleurons de la marine nationale, actuellement en mission Jeanne d’Arc pour la formation des officiers élèves, a été dérouté en urgence pour participer aux opérations de secours.
    Il a récupéré un autre chargement de fret humanitaire de la Croix Rouge à Mayotte, et fait route vers Beira qu’il prévoit d’atteindre le 28 mars, avec des hélicoptères, des engins de débarquement amphibie, permettant d’atteindre des zones isolées, des embarcations semi-rigides, du matériel de terrassement, pour déblayer et remettre les routes en état, des camions tout terrain pour transporter du fret humanitaire au plus près de populations sinistrées, mais aussi des équipes médicales et chirurgicales au profit de la population sinistrée.
  • De son côté, la frégate de surveillance Nivôse est également en train de charger du fret humanitaire de la Croix rouge (produits d’hygiènes, moustiquaires, jerrycans etc…) et fera route vers Beira pour y arriver samedi prochain.
  • La Fondation Airbus offre 20 heures d’hélicoptère pour effectuer des reconnaissances aériennes ou du transport de fret. Airbus va également affréter un avion qui quittera Toulouse cet après-midi et atterrira demain à Maputo avec 120 m3, 26 tonnes, de fret au profit de la Croix-Rouge internationale.
  • L’ONG Télécom sans frontière, arrivée dès le 17 mars à Beira, a procédé au rétablissement de la communication via internet à l’aéroport de Beira permettant ainsi le fonctionnement des opérations de secours. Elle aide par ailleurs les opérateurs de téléphonie mobile à rétablir leurs réseaux.
  • L’ONG SOS Attitudes, arrivée également le 17 mars, a fourni 300 tentes et 1.000 lampes solaires.
  • La France a ainsi mobilisé 370.000 € pour les actions de la PIROI et 710.000 € pour l’avion du CDCS. En incluant les chargements humanitaires apportés par le porte-hélicoptère Tonnerre et la frégate Nivôse, ainsi que les diverses actions des ONG, la valeur totale de l’aide humanitaire française avoisine 2 M €.
  • L’ambassade de France à Maputo est pleinement mobilisée depuis le début et supervisera la réception sur zone de cette aide humanitaire.

Dernière modification : 09/05/2019

Haut de page